30/06/2006

Après le football, avec quoi vont-il nous... ?

Ben, le tour de France, pardi ! Même que ça grenouille déjà tellement qu'on ne s'entend plus autour de la mare. Tous suspendus ! Tous dopés, ça on le savait bien.
"Le Tour restera une belle fête populaire, une formidable opération de communication pour les villes et les sponsors (...) mais le Tour n'a plus de crédibilité sportive", voilà ce qu'en dit dans Le Monde quelqu'un qui s'y connaît bien.
Plus généralement, je voudrais qu'on m'explique une bonne fois pourquoi on ne laisse pas les sportifs se doper ? C'est vrai que c'est une matière que j'ignore totalement et dont je me moque, mais sincèrement, pourquoi passer par toutes ces simagrées qui engraissent les mafias ? Le sport professionnel, c'est uniquement une question d'argent, de beaucoup d'argent, pas de "sport". Alors, qu'on les laisse faire, grands dieux !

15:30 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/06/2006

C'est comme ça qu'on plante son A380 ?

Tous les Français savent qu'Airbus est français. Tous les autres savent qu'Airbus est un consortium européen. Mais voilà que le merveilleux A380 (et là, non, je ne me moque pas, cet animal de fable fait vraiment partie de mes rêves et j'attends impatiemment de pouvoir le prendre), voilà donc qu'il prend un solide retard pour des raisons tout de même... curieuses... Ce seraient pas les Pieds Nickelés qui se seraient fait engager au bureau de gestion des flux tendus d'EADS ? Mais là, pas de problèmes, toute la France va sans doute blâmer la mondialisation d'EADS - qui ne sera tout à coup plus 100% du pays de Superdupont.
trackback : http://dirtydenys.net/tb.php?id=117

16:00 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/06/2006

Et c'est reparti pour un tour...

Relativement rare, et relativement court, mieux vaut le voir comme ça. Mais ce déchaînement de viles passions de l'âme, ce ramassis de patriotisme chauvin, ces chroniques de soiffards en mal de castagne, non, vraiment, ça ne m'amuse pas - ça me désole un peu. On connaît la vieille plaisanterie "Pour la coupe du Monde de football, on a vendu 12 millions de téléviseurs ; par exemple, j'ai vendu le mien" qui doit remonter aux années cinquante, pour les JO (quand les "postes de TV" étaient une rareté, et ce n'était pas en millions qu'on parlait, bien sûr). Ah, nostalgie, quand tu nous tiens...

15:06 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/06/2006

Gestion des déchets (pas des immondices, non)

Télescopage intéressant entre deux articles du Monde de ce jour. Il s'agit donc de la gestion des déchets nucléaires, qui, en France, semble faire l'objet d'un quasi-consensus (à part les Verts, mais mollement).
"Les principales réserves de la gauche ont porté sur la politique gouvernementale de libéralisation des marchés énergétiques, qui ouvre à ses yeux la voie à la "privatisation de la filière nucléaire". "La course à la rentabilité, exigée par le marché, joue contre la sécurité et la sûreté nucléaires", a averti Bernard Piras (PS). "Seul l'Etat peut apporter des garanties réelles en matière de responsabilité", a observé Evelyne Didier (PCF)."
Ma foi, oui, on peut les comprendre... Mais où ça se corse, c'est avec l'affaire Tchernobyl/Pellerin :
"On a donc inventé cette fable selon laquelle le nuage de Tchernobyl avait respecté les frontières françaises. Les maraîchers, les producteurs de lait, au Danemark, en Allemagne et jusqu'en Ecosse, avaient été mis en garde, et certains produits avaient été interdits à la consommation en raison, en particulier, des risques de cancer de la thyroïde pour les enfants. Pas en France.
Il a donc fallu près de vingt ans pour que la justice identifie enfin celui qui a été le chef d'orchestre de ce mensonge d'Etat. Il n'était pourtant pas difficile à trouver."

Tiens donc !

15:03 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |