19/09/2006

Ni gros ni maigre

Alors là, les bras m'en tombent :"Le gouvernement régional de Madrid a décidé d'exclure les top models trop maigres des défilés du grand rendez-vous de la mode, la Pasarela Cibeles, du 18 au 22 septembre, en raison du mauvais exemple donné aux jeunes Espagnoles que l'obsession de leur poids incite à l'anorexie. En collaboration avec la Société espagnole d'endocrinologie et de nutrition, le gouvernement a imposé qu'aucun mannequin présentant un indice de masse corporelle inférieur à 18 (56 kg pour 1, 75 m) ne puisse défiler."
Voilà où on en est ! Il y avait déjà les propos du Commissaire européen à la santé, qui proposait de mettre des bâtons dans les roues aux films où on voyait fumer une cigarette (à la poubelle, Bogey !) - mais tuer est toujours permis.
En général, j'ai le sens de l'humour, mais ce genre de réaction me fait peur.

15:03 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le MNA respire-t-il encore ?

Etant donc en Afrique ces derniers jours, j'ai eu la stupeur de voir (à la TV) et de lire (dans les journaux) que le Mouvement des Non-Alignés tenait une de ces réunions plénières dont il a le secret, et qui débouchent toujours sur à peu près le même résultat
.Evidemment, la notion même de non-alignement n'ayant plus de sens depuis quelque temps déjà et le MNA ayant très rapidement été kidnappé par les potes de l'Union Soviétique, on pouvait légitimement se demander si le cadavre était encore chaud.
Ben oui, un peu comme l'hôte en titre, le prochain cadavre qui respire encore, mais plus pour très longtemps, souhaitons-le aux Cubains.
Le plus rigolo dans l'affaire étant l'histrion vénézuélien, tout occupé à verser sa manne pétrolière à la Corée du Nord et à l'Iran, remerciant ce dernier pays d'enfin dire la vérité sur la prétendue "holocauste" - chacun sachant que les camps de concentration étaient en fait des "theme parks", véritables Disneyland avant la lettre, mais que, hélas, les armées croisées américaines et britanniques ont semé des boîtes de corned beef sur lesquelles ils ont écrit au marqueur "ZYKLON B". Et comme les marqueurs n'existaient pas encore, ils ont dû les inventer spécialement pour ça. Et puis d'ailleurs, c'est Bush et les néoconservateurs qui ont fait sauter les tours jumelles. Et l'histoire du Pentagone, c'est du bidon.
Voilà sur quoi a débouché le congrès qui s'amuse - qui me rappelle le Congrès de la Tricontinentale de 1966 à La Havane, déjà, où Garaud faisait étalage de sa garde-robe somptueuse...
Ah, nostalgie quand tu nous tiens !

14:43 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2006

Burger King, McDonald's et le Pape

Ayant passé les deux dernières semaines en Afrique, je n'ai entendu que de loin le bruit et la fureur autour d'un discours ? d'un écrit ? d'une émanation en tous cas de Benoît XVI. J'ai pu voir les manifestations désormais habituelles de barbus furibards, et les drapeaux qu'on brûle, ajoutant le star spangled banner à tout hasard, même si le pays n'est pas précisément papiste...
Impossible de savoir à la suite de quel discours ? de quel écrit ? de quelle émanation tant de foules haineuses brûlaient, et même tuaient. On se croyait quelque temps en arrière à l'époque des fameuses "caricatures", mais j'avoue avoir plus de sympathie pour les caricaturistes que pour le pape.
Et puis, de retour ici, j'apprends avec ahurissement (et un peu de délectation) que Benoît XVI prône la raison : "Agir contre la raison est agir contre l'essence de Dieu". Rigolo, non ? Mais la raison par opposition à la violence, bien sûr !
On connaît tous McDo, mais certains connaissent moins un de ses rivaux, Burger King ; ce sont des rivaux qui s'exècrent et qui se portent tous les coups possibles, mais ils serrent les rangs contre l'ennemi commun (en gros, la non-malbouffe) ; et depuis quelque temps les papes s'efforçaient tant bien que mal d'unir au moins les religions du Livre (pas encore les hindouistes ou les mazdéens, mais ça viendra peut-être). Assiste-t-on à un mouvement tournant où le Saint Père laissera tomber les Imams pour se rapprocher des Francs Macs ? Le suspense est insoutenable !
Bien sûr aucun des enragés incendiaires et accessoirement assassins n'avait lu un traître mot du discours, et sans doute en était-il de même de leurs inspirateurs. Non, non, ils voulaient seulement prouver à leur manière que, contrairement à ce que disait Manuel Paléologue, l'Islam est une religion de paix, d'amour et de douceur. Et ce que les bons apôtres occidentaux reprochent au fond au pape, c'est de ne pas être musulman. Mais bon dieu ! son fonds de commerce, c'est tout de même le catholicisme, non ?
D'ailleurs, à ce propos, chacun sait que ledit catholicisme, lui aussi a toujours prêché la paix, l'amour et la douceur ; jamais il n'aurait défendu avec le glaive la foi qu'il prêchait ! Non, jamais.

16:26 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |