11/01/2007

De l'Irak, des GI's et des idées reçues.

gonyIl y a dans "Gangs of New York" un plan admirable, digne de Scorsese à tous points de vue, où un mouvement de caméra montre les nouveaux immigrants descendant du bateau, signant leur acte de naturalisation, remontant dans le bateau pour aller combattre les Sudistes, tandis qu'un troisième bateau débarque des cercueils ramenés du front...Le parallèle est tentant à faire avec l'Irak, et effectivement, j'ai déjà entendu je ne sais combien de fois la "réflexion" : Ils envoient tous les pauvres noirs et latinos se faire trouer la panse, mais les blancs restent bien douillettement chez eux.
Ben non, pas vraiment : en date du 10/1/07, sur les 3013 combattant(e)s américain(e), 74% étaient "caucasiens" (i.e. blancs), 10% étaient noirs et 11% hispaniques. Les blancs semblent donc surreprésentés, si je lis bien les statistiques du US Census Bureau.
Il faut dire que l'Irak est le pays des légendes, comme celle qui voudrait que les USA ont armé Saddam Hussein. Pas vraiment non plus : entre 1973 et 2002, les USA ont vendu à peu près 1% des armements à l'Irak, loin derrière l'URSS (57%), la France (13%) ; et juste après la Lybie et... le Danemark, je vous le donne en mille !

Les commentaires sont fermés.