29/01/2007

Ce blog est vraiment nul !

boo

Très mauvaise interface utilisateur, HTML lamentable, outils préhistoriques - je m'enfuis de ce blog. Si vous voulez me suivre, je suis à présent sur http://revereveille.over-blog.com/index.php ou son miroir http://contredire.blogspot.com/

A bientôt !

22:15 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/01/2007

Frankenfood

frankieVous connaissez l'expression, non ? C'est comme ça que Greenpeace ou les Amis de la Terre appellent les aliments à base d'OGM. Une manière comme une autre de "terrifier" la population en faisant le parallèle entre "le Monstre" et la recherche agronomique ; bien sûr, le propos est assez malin, la plupart des gens confondant allègrement le Dr Frankenstein et le monstre qu'il a créé. Mais il est assez révélateur aussi d'un état d'esprit qui anime de nombreux militants écolos : un sens moral religieux, mystique, assez vite intolérant, selon lequel il y a des limites que l'homme ne peut franchir, car ce serait se prendre pour un dieu - ce qui n'était peut-être pas le propos de Mary Shelley, mais peu importe, c'est le leur.
On peut dire que ces militants ont investi des efforts considérables pour convaincre le public, et ils y sont assez largement parvenus, au moins pour ce qui est des biotechnologies agro-alimentaires. A coup de contre-vérités flagrantes, d'assimilations hâtives, d'apocalypses brandies et... de créativité incontestable. Assez largement, et certainement bien moins qu'ils ne le disent : à les en croire, une immense majorité des citoyens (les seuls "responsables", bien sûr) partagent leur rejet des biotechnologies.
Il s'en faut de loin. Les organisations de consommateurs ont, très généralement, une attitude beaucoup plus nuancée, mais évidemment, pour les purs et durs écolos, les avis de telles associations de cons. ne valent pas tripette, ce sont des valets des multinationales ploutocratiques (version trotskarde) ou des alliés objectifs des multinationales exploitant les plus démunis (version catho de gauche).
Quant à Eurobaromètre, il a pondu un opuscule sur la question, avec un résumé en francais, dont il ressort que les biotechnologies agro-alimentaires sont effectivement les plus mal perçues, avec un "contre" à 60% et un "pour à 40% (mais cela varie assez fortement de pays à pays), les autres nouvelles technologies suscitant plutôt une forte majorité de "pour".
Evidemment, quand on pense que pour le citoyen lambda, les OGM n'ont servi qu'à créer les Flavour Saver Tomatoes, ce qui n'est tout de même pas de quoi se réjouir trop fort (à noter d'ailleurs que ces tomates n'ont pas un gène de plus ou remplacé par celui d'une autre espèce, ils ont un gène de moins). Il y a beaucoup plus que celà à dire évidemment, mais tant que le public n'aura entendu que les cris d'alarme d'une des parties, on ne voit pas très bien pourquoi il changerait d'opinion.
.

16:20 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/01/2007

Les riches toujours plus... vous avez dit quoi ?

poorchinamanIl paraît qu'un émission récente d'Arte portait sur les violences sociales en Chine, et le prière d'insérer comportait l'inévitable cliché : "les riches deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres".Je n'ai pas vu l'émission et je ne sais donc pas si elle était aussi nulle qu'il pouvait en paraître - après tout, ma maigre expérience d'Arte me donne à penser que cette chaîne bénéficie d'une image quelque peu surfaite.
Bonne nouvelle : depuis une trentaine d'année, le nombre de très pauvres (1$ 1985/jour) et de pauvres (2$) a fortement diminué dans le monde, tant en nombre absolu qu'en pourcentage, l'Afrique noire cruellement mise à part. Cela ne signifie pas nécessairement une diminution des inégalités, mais il faut s'entendre : les riches deviennent sans doute plus riches, mais les pauvres deviennent moins pauvres, même s'ils deviennent moins pauvres moins vite que les riches deviennent plus riches, vous me suivez ? C'est l'autre vieux cliché : l'écart se creuse. En l'occurrence, c'est un cliché qui ne correspond même pas à la réalité, quelle que soit la métrique (un peu sérieuse, tout de même) utilisée.
Le capitalisme s'est toujours vanté - à raison - de produire de la richesse, jamais de l'équité et surtout pas de l'égalité. Si c'était le cas, nos sociétés n'auraient pas eu besoin de services sociaux...

12:02 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2006

Sombre Zimbabwe - le Zimbabwe sombre

mugabeCe peu joli Monsieur a réussi au-delà de toutes les espérances à mettre son pays à genoux - et il sera bientôt étendu, à l'agonie.
Il dort, il rêve... peut-être au moment où le monde entier retenait son souffle après la décolonisation, au moment où Ian Smith et la Rhodésie avaient laissé place à Robert Mugabe et au Zimbabwe ; on craignait un massacre, un bain de sang. Nul n'advint, c'était comme un miracle...
Mais voilà, ce peu joli Monsieur vieillit, il va bientôt crever, et il voudrait sans doute que tous l'accompagnent.Ces salauds de fermiers blancs, c'est vrai qu'ils accaparaient la terre ; depuis qu'on les a rançonnés, chassés et/ou massacrés, le peu joli Monsieur a empoché les sommes coquettes versées come Danegeld par certains patrons de la Commercial Farmers Union, et ses copains ont pu jouir de beaux endroits pour passer le week-end ou organiser des chasses. Mais, revers de la médaille, il y a de moins en moins à manger pour les Zimbabwéens...
Oh, tout le monde n'est pas victime : certains fermiers se sont très bien reconvertis, merci, certains sont en Afrique du Sud, bien sûr, mais pas uniquement. D'autres pays africains ont bien compris qu'ils pourraient leur être utiles...

16:29 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/11/2006

Des Souris, des Hommes et des OGM

DNALors d'une présentation d'un livre il y a quelques jours, un jeune biologiste abordant le sujet du biomimétisme avouait son peu d'enthousiasme - pour ne pas dire plus - envers le génie génétique moderne (càd les recombinants, pour être précis), arguant du fait que la Nature n'avait jamais entrepris ce genre d'expérimentation, à savoir l'incorporation d'ADN d'organismes très éloignés, et que donc il restait très prudent voire carrément hostile à cette pratique.Sa remarque m'a laissé songeur. Tout d'abord, cette personnalisation plus ou moins téléologique de "la Nature", habituelle chez les écolos les plus ultras, et qui prend un peu la place du Bon Dieu barbu trônant sur un nuage ; c'est très naïf, mais sans doute chevillé à l'esprit des hommes. Mais surtout, c'est parfaitement erroné ! D'abord, les mitochondries et les chloroplastes ça fait un peu désordre ; je reconnais cependant que ce n'est pas tout à fait la même problématique.Encore que. Mais ça fait tout de même un certain temps qu'on connaît la présence des introns au sein de l'ADN des eukariotes, et ces introns sont souvent des fossiles d'ADN provenant entre autres de virus ; ces mêmes virus sont innombrables et utilisent sans vergogne la machine génétique pour se reproduire ; les plasmides/bactéries, les transposons et les pseudo-gènes etc., tout montre bien que dans la nature il existe une multitude de manières d'exploiter le génome d'une espèce éloignée, mais curieusement, la seule qui à ma connaissance n'existe pas, c'est bien celle qui est prônée par les mêmes contempteurs d'OGM, à savoir la sélection artificielle - car il faut tout de même garder à l'esprit qu'à peu près aucun de nos aliments ou de nos animaux familiers n'est "naturel" ! Si vous mangez des pommes 100% "bio", dites-vous bien qu'elles ne sont qu'un fruit "inventé" par l'homme, et encore, il n'y a pas si longtemps de ça...

16:23 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/10/2006

Le CRIOC les croque

bisouRécemment, le CRIOC a déposé plainte contre je ne sais plus quel magasin - de jouets, je pense, qui avait osé publier un catalogue portant sur la Noël ou la Saint Nicolas ou les deux à la fois, je ne sais plus, et je m'en fiche d'ailleurs, car ce n'est pas là le problème - je pourrais faire une petite recherche si j'étais moins paresseux.Je n'en veux pas au CRIOC, qui par ailleurs peut faire un boulot utile ; mais je suis tout de même émerveillé qu'on puisse mettre en branle toute la machine législative dont on connaît la lourdeur : va et vient de textes discutés en commission, renvoyés, amendés, relus, le Sénat l'évoquera-t-y, l'évoquera-t-y pas, publication (électronique, ça fait chic et moderne) au Moniteur belge. Voilà ! A partir de dorénavant, plus de bisounours en catalogue avant le X décembre de l'année ! Protection du consommateur, qui en a bien besoin, lui le chétif citoyen qu'il faut parfois un peu rudoyer - mais c'est pour son bien, vous savez... Quand il sera grand, il nous remerciera ; enfin, quand il sera grand, il sera mort...Vous avez dit "infantiliser" ?

16:32 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/10/2006

Terminologie, mon beau souci

quillC'est sans espoir, je le sais bien.
Ecologie, écologiste, écologique... Mots complètement détournés.Gay : autre mot détourné, et par antiphrase ? Quand on sait que le taux de suicide des jeunes homosexuels est entre 6 et 13 fois plus élevé que la moyenne de la population, on se pose la question.
Homophobe : là, c'est complètement crétin. Homophobe, ça veut simplement dire "haineux de ce qui est semblable".
Un peu dans le même ordre d'idées, je m'amuse de voir refleurir les "multinationales", comme dans les années (hyper-politisées) 70 ; ces croquemitaines un peu vieillotes sont montrées du doigt par les antilibéraux qui assument, et il faut entendre le mot dans leur bouche, c'est comme un bonbon qu'on suce... Alors, inutile de dire que dans le monde d'aujourd'hui, il n'y a pratiquement plus que des multinationales...

17:04 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/10/2006

Il est plus tard que tu ne penses !

Sahara_smallJim Hansen et son équipe de l'Institut Goddard ont publié un article qui fait l'effet d'un beau pavé dans la mare ; on peut le lire sur le site des Proceedings of the National Academy of Sciences, vol.103, p.14288 (ici en pdf) ; en gros, tout le permafrost boreal est en voie de réchauffement rapide et pourrait provoquer un runaway climatique particulièrement grave. Comme d'autre part la fonte des glaces des mêmes régions désalinise graduellement les eaux océaniques et menace d'interférer avec le grand conveyor belt pour donner dieu sait quels résultats, il faut bien reconnaître que l'avenir est un peu préoccupant...Non que je sois un apôtre du catastrophisme - je serais plutôt un partisan de Bjorn Lomborg dans son scepticisme envers les grands prophètes du désastre à la Pimentel, Ehrlich etc. Mais il est de plus en plus évident que la Terre se réchauffe et que ce réchauffement est en partie au moins d'origine humaine. Le problème est - comme avec l'affaire des CFC et de la "couche" d'ozone - qu'il est trop tard ! Même si on arrêtait la machine d'un coup - ce qui est impensable - l'inertie du système ferait qu'il continuerait encore pas mal de temps sur sa lancée.Ce ne sont évidemment pas les réformettes (ce mot sent bien son 68...) du genre Kyoto qui changeront beaucoup les choses, hélas. Et on ne peut qu'être atterré en lisant les élucubrations de certains écolos qui proposent de mettre une éolienne sur chaque toit... Ce qui rappelle inévitablement les catastrophiques bas-fourneaux du Grand Bond en Avant. Aussi ai-je pris beaucoup d'intérêt à lire un article de George Monbiot ridiculisant ce genre d'utopie - et George Monbiot n'est pas précisément un inconnu dans le monde des écolos : ses green credentials sont impeccables ! Un pur et dur, mais réaliste. Ouf, ça existe...Mais si l'on peut faire siennes certaines conclusions de Monbiot ("The electricity system cannot be run on wind alone") on devra tout de même bien admettre que le nucléaire doit revenir à l'honneur - et vite, car l'expérience en ce domaine est occupée à disparaître ! Les ingénieurs arrivent à l'âge de la retraite.

12:08 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/07/2006

Les éponymes

Suis-je le seul à m'énerver de la mode de ce terme ? On le sert à la louche dans la presse, à la radio, et je n'en doute pas, à la télévision. Inutile de préciser qu'au moins une fois sur deux, il est servi de travers, comme cet inénarrable "M. Lakshmi Mittal, dont le groupe sidérurgique éponyme...".

12:06 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |